Samedi 11 décembre
— Zoo / Usine — 23h —

Feldermelder (CH)—Everest—

Lancé en 2001, Feldermelder est le projet du Fribourgeois Manuel Oberholzer. Cet artiste aborde la musique électronique à la fin des années 80 grâce au fameux Amiga500 en programmant des sons synthétiques étranges. Influencé par les créations déconstruites de Steve Reich et Stockhausen, le jazz classique, en passant par l’électro des dernières décennies et d’aujourd’hui, Feldermelder a forgé son propre son, en mêlant l’analogique, le numérique pour aboutir à des ambiances incomparables.

Il a déjà propagé ses sons electronica finement ciselés dans toute l’Europe, le Japon, la Colombie, la Russie, les USA ou encore l’Argentine et le Chili. Ses collaborations avec d’autres musiciens l’ont fait devenir de plus en plus sombre, lui permettant de jouer dans toutes sortes de lieux: clubs, ruines, festivals, montagnes, bateaux et jungles. Manuel Oberholzer explore également d’autres univers en prenant part à des projets tels que Black Cargoes, Deconstructing Drumboys et FM Grand Trio.

Feldermelder