Vendredi 10 décembre
— Alhambra — 20h —

Luc Ferrari (FR )—Ina GRM—

ETUDE AUX ACCIDENTS ET ETUDE AUX SONS TENDUS

INTERPRETEES PAR CHRISTIAN ZANESI

Luc Ferrari (1929 – 2005) fait partie des grands compositeurs qui ont, non seulement marqué l’histoire de l’Ina GRM (1958-1966), mais aussi celle de la musique de la seconde moitié du XXe siècle. Associés à la Muse en Circuit, l’Ina GRM a d’ailleurs édité en 2009 un coffret 10 CDs et un livret de plus de 100 pages intitulé « Luc Ferrari - L’œuvre Électronique ». Luc Ferrari a réalisé des travaux qui s’écartent plus ou moins des préoccupations musicales pures, et dont certains font appel à une rencontre entre diverses branches de ce qui pourrait être un même arbre, le problème étant d’essayer d’exprimer, à travers des moyens différents, des idées, des sensations, des intuitions qui passent; d’observer le quotidien dans toutes ses réalités, qu’elles soient sociales, psychologiques ou sentimentales. Ceci pouvant s’extérioriser sous forme de textes, d’écritures instrumentales, de compositions électroacoustiques, de reportages, de films, ou de spectacles.

« Etude aux accidents » et « Etude aux sons tendus » (1958) : Cette dernière est une mosaïque sonore fluide faite d’irruptions et d’interruptions, mais suivant toujours son fil d’écoute qu’elle ne lâche pas, tenant le son et le forçant à nous mener au-delà de lui-même. Ces sons tendus ne sont pas un critère typologique, mais des indications sur les sources sonores utilisées (des « matériaux alternativement tendus et détendus devant le micro »). Ce n’est pas le cas de « Étude aux accidents » où l’accident se définit comme une intrusion inattendue d’un élément sonore dans une continuité donnée. Ainsi, un long roulis de piano préparé, rend sa «prévisibilité» vibratile et inquiète, conjuguant bercement tranquille et nervosité épidermique.

http://www.lucferrari.org/
Luc Ferrari
Voir la video !